Pièce Or Souverain Elisabeth II 2016

Souverain

Souverain

Prix : Nous consulter !
Titrage : 917/1000
Poids brut : 7.98g
Poids or fin : 7.32g
Pays : United Kingdom
Diamètre : 22mm
Valeur faciale : 1 livre
Frappe : nc

Le Souverain anglais a été émis pour la première fois sous le règne d'Henry VII (1489). C'est l'une des pièces les plus anciennes encore en circulation. Sa diffusion aux Etats-Unis et dans les différents pays du Common Wealth en ont fait l'un des symboles de l'empire britannique. Les Souverains sont parmi les pièces les plus répandues au monde. Les souverains Élisabeth II ont été frappés par la Monnaie Royale à partir de 1957 jusqu'à aujourd'hui. Place de l'Or propose l'acquisition de souverain Elisabeth II de 2016, afin de vous garantir l'état impeccable des pièces.

Historique

Avers : Tête couronnée de la reine Elizabeth II

Revers : Saint-Georges à cheval, terrassant un dragon mythique avec date et initiales de Benedetto Pistrucci (le concepteur) en dessous de St. Georges.

Description

Créée en 1489 à la demande du Roi Henry VII, la version moderne telle qu'on la connait aujourd'hui apparait en 1817. La mythique figure de St George pourfendant le dragon y est représentée au revers. Le premier Souverain fut frappé en 1496 pour le roi alors en place. Il représentait Henry VII sur l'avers et une rose, symbole des Tudor, ainsi que l'écusson royal sur le revers. Aucune valeur n'était gravée sur la pièce. Les Souverains ont continué d'être frappés par les différents monarques succédant à Henry VII jusqu'à la fin du règne d'Elizabeth Ier en 1603.

L'origine du nom viendrait du fait que le souverain régnant figurait obligatoirement sur l'avers de la pièce. Il est également avancé que le roi Henry VII, voulant démontrer la souveraineté de l'Angleterre dans le monde d'alors, aurait nommé cette pièce ainsi pour prouver la puissance et la splendeur de son royaume, notamment face à l'Espagne et au Portugal.

En 1817, les Souverains ont de nouveau cours légal dans le pays. Cela fait partie d'une réforme monétaire majeure conduite par le Directeur de l'hôtel de la Monnaie Royale ou Royal Mint (équivalent de la Monnaie de Paris en France) d'alors, William Wellesley Pole.

Un jeune graveur italien du nom de Benedetto Pistrucci (1783-1855) fut nommé pour créer le dessin de revers du nouveau Souverain, le fameux St George terrassant le dragon. Bien qu'il se soit vu infligé quelques modifications au cours des années, le dessin est essentiellement le même aujourd'hui. On peut y voir une volonté de témoigner de la grandeur de St George.

D'autres types de revers ont été utilisés, notamment durant les règnes de William IV, Victoria, George IV et Elizabeth II. D'autre part, l'écusson royal a pu changer de format entre le premier souverain de 1489 et aujourd'hui. Par contre, le principe de la représentation du souverain régnant sur l'avers de la pièce a toujours été et est toujours respecté.

En plus du Souverain, la Monnaie Royale frappa aussi des monnaies de 10 shillings (demi Souverains), des monnaies de deux livres (double Souverains) et de cinq livres (quintuple Souverains). Seuls les Souverains et les demi-Souverains ont été frappés communément pour la circulation monétaire. Ces derniers sont ceux qui ont le plus circulé dans l'Angleterre victorienne.

Les Souverains or furent retirés de la circulation au début de la Grande Guerre en 1914 bien que la production fut assurée par la Monnaie Royale (Royal Mint) jusqu'en 1917. En effet, c'est en 1914 que l'Angleterre abandonne l'or comme unité monétaire. Elle continue néanmoins de fabriquer des monnaies à l'effigie de l'empire mais en quantités restreintes. Les Souverains qui ne furent pas fabriqués par la Monnaie Royale à Londres portent une marque indiquant l'endroit où ils ont été frappés (on peut citer Melbourne, Sydney, Perth, Bombay, Ottawa et Pretoria par exemple). Cette production extérieure à la Grande Bretagne est définitivement arrêtée en 1932.

En 1957 , la Monnaie Royale décide de reprendre la frappe de Souverains pour d'une part satisfaire la demande mondiale et d'autre part, pour stopper la contrefaçon venant d'Italie et de Syrie qui va bon train depuis l'arrêt de la production en 1917. Ces nouvelles pièces ne sont pour autant pas remises en libre circulation. La production ralentit ensuite fortement et ne représente que des modèles d'essais, destinés au marché des collectionneurs et numismates. Les Souverains or destinés à l'investissement sont produits à nouveau dès 2000.

Conseils

Toutes nos pièces sont boursables et vendues sous sac scellé afin de garantir un niveau d'usure peu prononcé. Dans la perspective d'une revente ultérieure, nous joignons dans le sac scellé une copie de votre facture d'achat. Vous conservez ainsi avec vos pièces d'Or, le justificatif d'achat qui vous permettra de choisir l'option fiscale la plus avantageuse au moment de la revente:

- La taxation forfaitaire sur le prix de vente. Pour en savoir +

- La taxation des plus-values selon le régime de droit commun des plus-values sur biens meublés. Pour en savoir +

Nos experts sont à votre écoute, et vous reçoivent en agence sans rendez-vous pour une expertise gratuite et sans engagement de vos besoins. Ils vous conseilleront dans la composition de votre portefeuille, vous informeront sur les prix, la fiscalité, le marché et les derniers évènements pouvant porter atteinte à une bonne perception du marché.