Notre offre

Nous agissons avec honnêteté et un sens aigu des responsabilités, et sommes fiers de vous proposer un service équitable, sécurisé et personnalisé au meilleur prix.

Temps 1 : L'expertise de vos besoins

Expertise gratuite et sans engagement de vos besoins. A partir de votre budget et de vos objectifs, nous vous conseillons dans la composition de votre portefeuille, pièces et lingots. Notre expert vous informera sur les prix, la fiscalité, le marché et les derniers évènements pouvant porter atteinte à une bonne perception du marché.

Temps 2 : Constituer son portefeuille

Nous proposons une large gamme de produits dont les cours varient en continu du lundi au vendredi et dont le prix est fixé au moment de l'achat. Nous pouvons effectuer à tout moment, à votre demande, une simulation d'achat avec le coût exact des frais de courtage.

Temps 3 : Passer un ordre d'achat

Paiement par chèque, vous repartez avec un bon de commande. La livraison et les frais d'assurance sont offerts pour des investissements supérieurs à 5 000 €. Vous êtes prévenu par téléphone dès que nous recevons votre Or en agence, dans un délai maximum de 15 jours à partir de la date de commande.

Temps 4 : La livraison

Les pièces en Or et en Argent sont placées dans un sac scellé, et toutes nos transactions sont accompagnées d'une facture nominative afin de faciliter la revente de votre Or et de profiter de la taxation sur les plus-values.

La revente de vos pièces et lingots

Nous garantissons à nos client le rachat de leurs pièces et de leurs lingots dans les mêmes conditions de prix que la vente. Cependant, les sachets scellés permettant la conservation et garantissant l'état des pièces devront être ni ouverts, ni déteriorés.

Questions Fréquentes

Pourquoi acheter de l'or ?

L'étape suivante, si les États ne peuvent plus faire face aux échéances de leur dette, c'est la « planche à billets », autrement dit la destruction de la monnaie par l'hyperinflation. Si les États n'arrivent pas à inverser la tendance, le pire est à craindre pour les économies. L'or sera alors le seul rempart pour sauvegarder son épargne.

Vendez-vous de l'or papier (ETF) ?

Nous ne vendons pas d'or papier et nous le déconseillons à nos clients. Apparu dans les années 1990, un ETF est un produit financier qui a pour objet de répliquer la performance d'un indice de matières premières. Un ETF-or évoluera exactement comme le cours de l'or, mais sans que l'on ait à aucun moment possédé le métal précieux. Cela revient à spéculer sur le cours de l'or et non à de l'investissement à long terme. L'or papier ne vaut pas mieux que la monnaie papier. Ce placement n'apportera aucune garantie contre l'inflation et un risque de crise monétaire.

L'or est-il trop cher ?

Il n'y a pas de prix plafond pour l'or. L'or est une valeur stable, intrinsèque qui s'exprime en monnaie. Si celle-ci perd de sa valeur, l'or monte d'autant, et en période d'hyperinflation, elle tend vers zéro, et donc le cours de l'or tend vers l'infini. Il n'y a pas de prix plancher pour le dollar, il n 'y a donc pas de plafond pour le prix de l'or.

L'or permet donc de protéger son épargne en se protégeant de l'inflation. L'or est ainsi passé de 35 dollars l'once en 1971 à 1100 dollars fin 2014, soit une multiplication par 30.

Quelle part de son patrimoine placer en or ?

En situation normale, nous choisirons une gestion en portefeuille et l'on peut considérer qu'il faut mettre 10 à 20% de son épargne en or. Mais en période de crise, cette répartition est probablement obsolète. Il faut ainsi raisonner en termes de classe d'actifs, en gardant à l'esprit qu'en temps de crise, il faut privilégier les actifs réels par rapport aux actifs papiers (actions, obligations, assurances vie, devises…). Les actifs réels regroupent l'immobilier, les œuvres d'art, les terres agricoles, les matières premières et surtout l'or dont les caractéristiques avantageuses sont incontestables (transportable, divisible, inaltérable). En situation de crise, la gestion en portefeuille n'a donc plus de sens.

L'or est-il un investissement risqué ?

L'or est l'actif le moins risqué. Bien qu'il soit clairement exposé à une remontée des taux d'intérêt, il est faiblement exposé au risque de marché, et de même qu'au risque d'inflation. Enfin, il n'est pas soumis à un risque de liquidité, il se revend facilement, il est sans contrepartie (actif qui ne dépend pas du passif de quelqu'un) et il n'est pas exposé aux faillites bancaires. L'or ne fait pas faillite !

Une chute de l'or est-elle possible ?

Cela s'est déjà produit en 1980 où les taux d'intérêts de la Fed ont été portés à 20%. Cette décision a pour conséquence une baisse immédiate de l'inflation qui passe de 13,5% à 3% en 3 ans. Cette contraction de la masse monétaire a entraîné une forte baisse de l'or qui passe de 614 dollars l'once en 1980 à 375 dollars en 1982. Une nouvelle chute de l'or peut se produire si la Fed décide d'augmenter ses taux d'intérêts au-dessus de l'inflation. Cette décision aurait de lourdes conséquences pour l'économie américaine bien plus mal en point qu'en 1980. Le coût de la dette exploserait, les achats de la dette américaine seraient alors stoppés et les banques ne pourraient plus améliorer leur solvabilité. Une telle décision est aujourd'hui peu probable. Une mise en place graduelle de ces décisions reste envisageable, mais chacun pourrait alors voir venir.

Pourquoi mon banquier me déconseille d'acheter de l'or ?

Pour votre banque, l'or est une très mauvaise affaire, car elle ne peut compter que sur une commission à l'achat puis, plusieurs années après, une commission à la vente. Une assurance vie, un compte épargne en actions permettent de générer pour elle des commissions récurrentes. La banque ne peut pas « travailler » avec votre or. Votre conseiller vous proposera alors d'investir dans l'or papier et les mines d'or. Ces placements sont des produits spéculatifs qui n'apportent pas les mêmes garanties qu'avec l'investissement d'or physique.