Pourquoi investir dans l'or monétaire ?

Depuis quelques années, de plus en plus de particuliers choisissent d'investir dans l'Or car ce métal représente une des dernières vraies valeurs sûres face à la dévalorisation des monnaies.

Si les États ne peuvent plus faire face aux échéances de leur dette, c'est la « planche à billets », autrement dit la destruction de la monnaie par l'hyperinflation. Si les États n'arrivent pas à inverser la tendance, le pire est à craindre pour les économies. L'or sera alors le seul rempart pour sauvegarder son épargne.

L'Or est un métal dont les réserves non extraites sur Terre ne sont pas inépuisables, estimées seulement à 30 ans. Aujourd'hui, la demande est largement supérieure à l'offre.Les besoins ne cessent d'augmenter à l'image de l'Inde qui consomme à elle seule 25% de la demande mondiale et l'on estime que la Chine devrait acquérir par le biais de sa banque centrale pas moins de 5 000 tonnes d'Or dans les années à venir, soit 2 ans d'extraction.

En situation normale, nous choisirons une gestion en portefeuille et l'on peut considérer qu'il faut mettre 10 à 20% de son épargne en or. Mais en période de crise, cette répartition est probablement obsolète. Il faut ainsi raisonner en termes de classe d'actifs, en gardant à l'esprit qu'en temps de crise, il faut privilégier les actifs réels par rapport aux actifs papiers (actions, obligations, assurances vie, devises...). Les actifs réels regroupent l'immobilier, les œuvres d'art, les terres agricoles, les matières premières et surtout l'or qui est de loin le meilleur de ces actifs grâce à ses caractéristiques physiques exceptionnelles:

  • Rare, suffisamment pour être recherché, mais pas excessivement au point d'être en quantité trop limitée.
  • Malléable, facile à fondre et à frapper.
  • Inaltérable, il ne se dégrade pas avec le temps : ne rouille pas, ne s'oxyde pas, résiste à la plupart des produits chimiques.
  • Portable, une somme importante prend une place limitée.
  • Facile à reconnaître, son éclat et sa densité exceptionnelles favorisent son identification à coup sûr.

L'Or est-il trop cher ?

L'Or est une valeur stable, intrinsèque qui s'exprime en monnaie. Si celle-ci perd de sa valeur, l'Or monte autant, et en période d'hyper-inflation, elle tend vers zéro, et donc le cours de l'Or tend vers l'infini. Il n'y a pas de prix planché pour le dollar, il n'y a donc pas de plafond pour le prix de l'Or.L'Or est ainsi passé de 35 dollars l'once en 1971 à 1800 dollars fin 2011, soit une multiplication par 50.

Quelle part de son patrimoine placer en Or ?

En situation normale, nous choisirons une gestion en portefeuille avec 10% à 20% de son épargne en Or. Mais en période de crise, cette répartition est probablement obsolète. Il faut alors raisonner en termes de classes d'actifs. En temps de crise, il faut privilégier les actifs réels qui regroupent l'immobilier, les œuvres d'art, les terres agricoles, les matières premières et surtout l'Or dont les caractéristiques avantageuses sont incontestables.

L'Or est-il un investissement risqué ?

L'Or est l'actif le moins risqué. Bien qu'il soit clairement exposé à une remontée des taux d'intérêt, il est faiblement exposé au risque de marché, et de même qu'au risque d'inflation.Enfin, il n'est pas soumis à un risque de liquidité, il se revend facilement, il est sans contrepartie (actif qui ne dépend pas du passif de quelqu'un) et il n'est pas exposé aux faillites bancaires.

Une chute de l'Or est-elle possible ?

Cela s'est déjà produit en 1980 où les taux d'intérêt de la Fed ont été portés à 20%. Cette décision a eu pour conséquence une baisse immédiate de l'inflation qui est passée de 13,5% à 3% en 3 ans.Cette contraction de la masse monétaire a entrainé une forte baisse de l'Or en 1982.Une nouvelle chute de l'Or peut se produire si la Fed décide d'augmenter ses taux d'intérêt au-dessus de l'inflation. Cette décision aurait de lourdes conséquences pour l'économie américaine bien plus mal en point qu'en 1980.Le coût de la dette exploserait, les achats de la dette américaine seraient alors stoppés et les banques ne pourraient plus améliorer leur solvabilité. Une telle décision est aujourd'hui peu probable. Une mise en place graduelle de ces décisions reste envisageable, mais chacun pourrait alors voir venir.

Pourquoi mon banquier me déconseille d'acheter de l'Or ?

Pour votre banque, l'Or est une très mauvaise affaire, car elle ne peut compter que sur une commission à l'achat puis, plusieurs années après, une commission à la vente. Une assurance vie, un compte épargne en actions permettent de générer pour elle des commissions récurrentes.