Partie 2 : l'argent dette une bombe à retardement ?

Partie 2 : l'argent dette une bombe à retardement ? Partie 2 : L'argent dette, Une bombe à retardement ?

Le système de réserves fractionnaires

Cette création monétaire n'est pas sans danger. Dans le cadre d'une politique monétaire, les Etats et les banques centrales peuvent calmer les ardeurs des banques commerciales. Cette politique permet de jouer sur la quantité de crédit que les banques peuvent offrir avec profit. Les taux directeurs sont le principal outil de la politique monétaire : les établissement s de crédit empruntent sur le marché interbancaire ou empruntent aux banques centrales à un taux d'intérêt défini par la banque centrale, le taux de refinancement, la monnaie dont elles ont besoin. De ce fait, une hausse du taux d'intérêt entraine une baisse de demande de crédit. Une diminution du taux de refinancement a par conséquent l'effet contraire.

Ce n'est pas tout, afin de limiter les risques, les banques centrales imposent aux banques, le système de réserve fractionnaire.

Ces contraintes pratiques et règlementaires agissent à deux niveaux:

- Les banques commerciales peuvent prêter 10 fois ce qu'elles ont en dépôts selon les accords de Bâle (banque des règlements internationaux). Donc les banques doivent avoir au moins 1/10 éme de leurs prêts en fonds propre.
Prenons l'exemple suivant : pour un dépôt de 100 euros, la banque peut accorder un prêt de 1000 euros, elle crée donc 900 euros.

- La banque centrale exige des banques des réserves obligatoires. Plus le total des dépôts de leurs clients est élevé, plus il leur faut déposer de fonds à la banque centrale. Le ratio actuel de réserves obligatoires dans la zone euro est de 1% des dépôts.

Malgré ces limites imposées aux banques, nous avons eu ces dernières années une hausse importante des liquidités injectée dans l'économie, notamment aux Etats unis qui a vu simultanément une baisse de la valeur de sa monnaie.

Chaque billet mis en circulation constitue une dette. Ainsi toute création monétaire excessive est source d'inflation et de surendettement.

Tags : Analyse Placement