Investissement : Bimétallisme, quelle proportion idéale d’Or et d’Argent ?

Investissement : Bimétallisme, quelle proportion idéale d’Or et d’Argent ? D'un point de vue historique et économique, le bimétallisme est un système monétaire qui comprend des métaux précieux comme l'or et l'argent, servant aux échanges et transactions, et il s'oppose au monométallisme, qui ne garantit la légalité que d'un seul métal. Il fut tout d'abord supplanté par l'or du fait de la loi de Gresham, selon laquelle la mauvaise monnaie chasserait la bonne, mais la rareté de l'or a rapidement contraint à prendre en compte l'argent métal comme une autre réserve de valeur.

L’or et l’argent sont donc complémentaires :

Même s’ils ont des visées différentes, l’or physique et l’argent métal sont tous les deux des valeurs refuges :

  • L’or est un actif anti-crise qui protège votre pouvoir d’achat et de l’inflation, il est plus stable.
  • L’argent a l’avantage d’être utilisé dans un nombre très important de produits et applications industrielles  il a donc une forte demande industrielle. Il a toujours été considéré comme une forme de monnaie depuis des siècles et la destruction du pouvoir d’achat des monnaies contribue à son retour comme élément incontournable d'un système monétaire stable De plus, son prix est extrêmement sous-évalué et on peut plus facilement l’échanger contre des biens de consommation courante en période de crise importante.

 

Quelle proportion ?

D’après divers estimations sur une période d’investissement de 25 ans, procéder autant d’or que d’argent serait le placement le plus intéressant.
Cependant, compte tenu de la plus grande volatilité de l’argent (L’économie est stable, mais une récession pourrait réduire la demande d'argent) et de la nécessité que peut représenter chacun des deux métaux précieux, nous estimons pour notre part qu’un investissement dans l’or physique à hauteur de 20%  et dans l’argent métal à hauteur de 10% de votre patrimoine permet de réellement diversifier une épargne tangible tout en préservant son pouvoir d’achat.

Tags : Analyse Placement